Alstom débute la construction d’un nouveau site de fabrication en Afrique du Sud pour produire 580 trains [en]

Vendredi 4 mars 2016, l’Ambassadrice de France en Afrique du Sud, Elisabeth Barbier, a participé à la pose de la première pierre d’un nouveau site de fabrication en Afrique du Sud. Alstom, par l’intermédiaire de sa coentreprise sud-africaine Gibela, vient de franchir une étape importante en lançant la construction de son nouveau site de fabrication qui produira 580 trains périurbains* pour la Passenger Rail Agency of South Africa (PRASA).

La cérémonie a eu lieu dans la ville de Dunnotar, près de Johannesburg, en présence de Mme Dipuo Peters, ministre des Transports d’Afrique du Sud, de M. Mondli Gungubele, maire exécutif de la municipalité d’Ekurhuleni, et autres représentants locaux ainsi que de M. Henri Poupart-Lafarge, PDG d’Alstom, et de M. Marc Granger, PDG de Gibela.

Le site de 60 000 m2 sera construit en plusieurs étapes sur une période d’environ 18 mois. Il en sortira 3 480 voitures sur les 10 prochaines années ; le tout premier train fabriqué en Afrique du Sud devrait, lui, être prêt avant la fin 2017.

Environ 1 500 personnes seront employées sur les installations de fabrication, d’assemblage et de tests. Le site comprendra un centre de formation des ateliers, des bureaux ainsi qu’une voie d’essai et une installation pour les tests, nécessaires pour les nouveaux trains.

« Après avoir livré dans les délais les deux premiers trains périurbains X’Trapolis Mega, Alstom est ravi qu’une nouvelle étape déterminante ait été franchie dans ce projet majeur. Cette nouvelle usine sera le catalyseur qui redynamisera l’industrie ferroviaire de l’Afrique du Sud à travers une production locale, un niveau d’approvisionnement local élevé, la création d’emplois et le développement des compétences. Alstom est fier de prendre part à cette nouvelle ère de l’histoire ferroviaire du pays », a déclaré Henri Poupart-Lafarge.

Parmi les sites français qui participent au projet figurent Reichshoffen, pour les cabines des 20 premiers trains et la validation du contrôle-commande, le Creusot pour les bogies, Ornans pour les moteurs, Tarbes pour les premiers équipements de la chaine de traction, Villeurbanne pour les systèmes électroniques embarqués et une partie de l’information voyageurs et Saint-Ouen pour le design.

Alstom est présent en Afrique du Sud depuis plusieurs années et a remporté auprès de PRASA, en octobre 2013, le plus gros contrat de toute son histoire, estimé à près de 4 milliards d’euros. Le contrat prévoit également un contrat d’entretien sur 19 ans.

* Suite au contrat confié à Gibela pour la fabrication de 600 trains de banlieue X’Trapolis Mega. Alors que les 20 premiers trains sont fabriqués sur le site Alstom de Lapa au Brésil, les 580 trains restants seront produits dans la nouvelle usine construite en Afrique du Sud.

Source : http://www.alstom.com/fr/

publie le 07/03/2016

haut de la page