Atelier de coopération en sciences de l’eau [en]

Scientifiques, étudiants et décideurs politiques se réuniront du 11 au 12 juin 2015 à Durban lors d’un atelier scientifique intitulé “De Durban COP17 à Paris COP21 : coopération en sciences de l’eau pour le développement du capital humain”.

Conjointement organisé par la Water Research Commission (WRC), l’université du KwaZulu-Natal (UKZN), l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), l’ambassade de France, le Département des Sciences et des Technologies (DST) et l’Alliance française de Durban, cet atelier s’inscrit en parallèle de la conférence “Our Common Future under Climate Change".

Le jeudi 11 juin sera dédié à une visite de terrain à Potshini où un bassin versant expérimental a été aménagé dans le cadre d’un projet financé par la WRC et cogéré par l’IRD et l’Université du KwaZulu-Natal. Petit bassin versant agricole de la partie amont de la province du KwaZulu-Natal, ce site est étudié par les équipes de l’IRD et de la SBEEH (School of Bioresources Engineering and Environmetal Hydrology) dans le cadre d’un projet international financé sur les innovations à l’échelle des communautés rurales et leur impact sur la ressource en eau. Equipé de collecteurs de ruissellement de surface, de stations de mesures météorologiques et d’évapo-transpiration, ce bassin versant expérimental a pour objectives scientifiques d’aider à la meilleure conservation voire à la réhabilitation des sols.

Durant la soirée, l’alliance Française de Durban accueillera une partie de l’exposition « Tana Delta : a wetland in the balance » préparée par les chercheurs de l’UMR 208 de l’IRD « Patrimoines Locaux » et de la Jeune Equipe Associée à l’IRD KENWEB Kenyan Wetlands Biodiversity Research Team. Le film documentaire de 25 minutes du cinéaste Khamis Ramadhan, sera projeté à cette occasion. Ce dernier traite des enjeux de la gestion de l’eau dans le delta, de la gestion de ses écosystèmes, et de l’impact des activités humaines sur la survie de ses zones humides.

Durant la deuxième journée, une conférence se tiendra à l’université du KwaZulu-Natal afin de :

  • Partager des expériences et réfléchir sur les meilleures pratiques liées aux projets de recherche dans le secteur de l’eau en Afrique du Sud ;
  • Promouvoir la coopération scientifique pour renforcer le développement du capital humain dans le contexte du changement climatique ;
  • Explorer des opportunités pour renforcer la coopération scientifique internationale, en particulier à travers les programmes européens tels qu’Horizon 2020 ;
  • Discuter des coopérations possibles en sciences de l’eau dans le cadre de la conférence des Nations-Unies sur le Changement Climatique de 2015 – COP21.

Les allocutions d’ouverture de cette conférence seront prononcées par l’Ambassadrice de France en Afrique du Sud et au Lesotho, Elisabeth Barbier, ainsi que part des représentants de l’Université KwaZulu-Natal et du ministère des Sciences et de technologies.

Cette conférence aura également l’honneur d’accueillir parmi ses panélistes Dr Thierry Lebel, Médaille d’argent du CNRS et Directeur de recherche à l’IRD spécialiste en hydrométéorologie climatique et Prof Graham Jewitt, directeur du centre de recherche hydrologique et de la chaire d’Umgeni de gestion des ressources en eau.

Pour participer à la conférence « de Durban COP17 à Paris COP21 : coopération en sciences de l’eau pour le développement du capital humain ”, veuillez contacter Mrs Zagry Scholtz :zagrys@wrc.org.za

publie le 25/05/2015

haut de la page