Attentats à Paris : message à l’attention des communautés françaises en Afrique du Sud, Lesotho, Namibie et Zambie.

A la suite des attentats perpétrés à Paris dans la nuit du 13 au 14 novembre qui ont fait plus d’une centaine de victimes, le président de la République a décrété l’état d’urgence et instauré des contrôles supplémentaires aux frontières du pays. Ce régime exceptionnel, prévu par la loi, peut être déclaré sur tout ou partie du territoire métropolitain ou des départements d’outre-mer, soit en cas de péril imminent résultant d’atteintes graves à l’ordre public, soit en cas d’événements présentant, par leur nature et leur gravité, le caractère de calamité publique.

A l’étranger, des mesures de sécurité renforcées ont été appliquées dans les emprises françaises, qu’il s’agisse de nos ambassades et consulats, mais également de nos écoles, centres culturels ou Alliances françaises. S’agissant de la sécurité de la communauté française expatriée, et même si le risque terroriste demeure faible en Afrique du Sud, Lesotho, Namibie et Zambie, un acte isolé ne peut jamais être totalement écarté. Il vous est en conséquence demandé de faire montre de la plus grande vigilance et de signaler tant au consulat à Johannesburg qu’à l’ambassade située dans votre pays de résidence tout comportement ou appel suspect dont vous auriez connaissance.

Sachez enfin que le centre de crise et de soutien (CDCS) du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, mobilisé dans le cadre de la cellule interministérielle d’aide aux victimes, a activé un numéro de téléphone accessible depuis l’étranger à destination des ressortissants français et des familles inquiètes pour leurs proches en voyage à Paris. Le numéro à contacter est le suivant : + 33 1 45 50 34 60

publie le 14/11/2015

haut de la page