Autres Visites

Visite du groupe d’amitié Afrique du sud du sénat français (29 octobre - 3 novembre 2012)

Le groupe d’amitié Afrique du sud du sénat français est en visite officielle en Afrique du Sud du 29 octobre au 3 novembre. La délégation multipartite est conduite par le sénateur Robert Hue, président du groupe, vice président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, et comprend les sénateurs Catherine Morin-Desailly et Simon Sutour.

Visite de Pierre Sellal, secrétaire général du Ministère des affaires étrangères et européennes (2-3 février 2012)

Pierre Sellal, secrétaire général du Ministère des affaires étrangères et européennes, s’est rendu à Pretoria les 2 et 3 février 2013 pour participer au Forum de dialogue politique qui se tient chaque année entre l’Afrique du Sud et la France. Il a tenu des consultations avec son homologue au Ministère des relations internationales et de la coopération (Dirco), M. Jerry Matjila, sur un grand nombre de sujets internationaux et bilatéraux. Le dernier Forum s’était tenu à Paris en novembre 2010. Ces rencontres participent du partenariat stratégique entre nos deux pays et jouent un rôle important dans l’approfondissement de nos relations diplomatiques.
Pendant son séjour, M. Sellal a également rencontré des représentants de la presse sud-africaine. Il a en outre donné une conférence sur le thème de l’Union européenne à "The Institute of Security Studies" (ISS) de Pretoria.

Visite officielle de M. Alain Juppé en Afrique du Sud (Novembre 2011)

Dans le cadre du dialogue stratégique entre nos deux pays, M. Alain Juppé, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et européennes, est venu en visite officielle en Afrique du Sud les 10 et 11 novembre 2011, à l’invitation de son homologue, Mme Maite Nkoana-Mashabane.

Cette visite est la seconde de M. Alain Juppé en qualité de chef de la diplomatie, le ministre d’Etat étant venu lors de la transition historique de 1994. Ce nouveau déplacement a permis de réaffirmer la volonté, exprimée en mars dernier, lors de la visite d’Etat en France du président sud-africain M. Jacob Zuma, de donner un nouvel élan à notre dialogue politique avec un partenaire essentiel en Afrique.

- En savoir plus

Visite de Mme Rama Yade, Secrétaire d’Etat aux sports (Le Cap, 15 juin 2010)

"Je suis très heureuse que nous soyons tous ensemble réunis à Knysna aujourd’hui, ici, dans ce centre communautaire qui porte le nom d’un des héros de la lutte contre l’apartheid, et dans ce township de Damsebos."

Vous pouvez lire le discours entier ci-dessous :

Word - 33.5 ko
Discours de Rama Yade, au Cap

Déplacement de Mme Anne-Marie Idrac en Afrique du Sud (28 au 30 mai 2009)

JPEGLa Secrétaire d’Etat au Commerce Extérieur, Mme Anne-Marie Idrac, a effectué un déplacement en Afrique du Sud du 28 au 30 mai 2009.

Au cours de cette visite, qui est la première visite d’un membre du gouvernement français depuis l’investiture du Président Jacob Zuma, Mme Idrac a participé à un séminaire franco-sud-africain de haut niveau sur l’énergie. Ce séminaire, réunissant une trentaine d’entreprises françaises et sud-africaines, ainsi que les administrations sud-africaines responsables de la politique énergétique de l’Afrique du Sud a permis de dégager les priorités communes entre nos deux pays en termes d’énergie en particulier l’indépendance énergétique, la stabilité des prix de l’électricité sur le long terme, et la réduction drastique des émissions de gaz a effet de serre.

Mme Idrac a par la suite visité le chantier du Gautrain, train rapide reliant Johannesburg à Pretoria, en compagnie du Ministre provincial chargé des transports, Bheki Nkosi, Jack van der Merwe, responsable du projet, ainsi que les entreprises concernées par le projet.

Un accord de financement par l’AFD/Proparco au bénéfice de IDC (Industrial Development Corporation), institution sud-africaine d’investissement dans le secteur industriel, à hauteur de 360 millions de rands, a été signé en présence de Mme Idrac. Ce partenariat entre l’AFD et IDC illustre l’engagement de la France au soutien des secteurs prioritaires de l’Afrique du Sud dans le domaine de la création de petites et moyennes entreprises, le transfert de compétences, et l’amélioration des services publics.

Premier sommet entre l’UE et l’Afrique du Sud (25 juillet 2008, Bordeaux)

JPEG - 18.2 ko
Nicolas Sarkozy et Thabo Mbeki
© Elysée

La France a accueillé le 25 juillet 2008 à Bordeaux le premier sommet Union européenne-Afrique du Sud en format troïka (le président de la République, Nicolas Sarkozy, également président en exercice du Conseil de l’Union européenne, le président sud-africain Thabo Mbeki et le président de la Commission José Manuel Barroso). Il s’agit du premier sommet de l’Union européenne avec un Etat africain et le premier sommet bilatéral de la Présidence française. Le président de la République sera accompagné de MM. Borloo, Kouchner et Joyandet.

L’organisation de ce sommet est un choix politique affirmé qui prend en compte la reconnaissance du rôle croissant que joue l’Afrique du Sud, non seulement en Afrique mais dans le monde. Ce sommet constitue une étape majeure de notre Présidence de l’Union européenne dans le cadre de ses relations avec l’Afrique.

L’Afrique du Sud joue un rôle important dans la gestion des crises sur le continent et dans les décisions au sein de l’Union africaine (UA), comme en témoigne l’investissement de la diplomatie sud-africaine sur plusieurs dossiers délicats du continent (RDC, Burundi, Zimbabwe). La signature à Harare, le 21 juillet, d’un accord entre les parties en conflit constitue une étape de la médiation conduite par le président Mbeki dans la crise qui affecte le Zimbabwe. L’Union européenne, comme les Vingt-sept l’ont rappelé lors du Conseil Affaires générales du 22 juillet, est prête à continuer à apporter son soutien à tout effort de médiation permettant d’aboutir à la mise en place d’un gouvernement de transition et à la tenue dans les meilleurs délais d’élections libres, pluralistes et transparentes.

Entrée le 1er janvier 2007 au Conseil de sécurité comme membre non permanent pour une durée de deux ans, l’Afrique du Sud a fait le choix de se tourner vers ses grands partenaires, au premier rang desquels figure l’Union européenne, pour conforter son dynamisme politique et économique.

Un partenariat stratégique et un plan d’action, adoptés conjointement en mai 2007, constituent le cadre de référence des relations entre l’Union européenne et l’Afrique du Sud. L’importance d’une relation privilégiée avec l’Afrique du Sud justifie l’organisation d’un événement au plus haut niveau politique.

Le sommet est organisé autour de trois thèmes :

- sujets liés à la gouvernance mondiale (environnement et changement climatique, migration, sécurité alimentaire) ;

- sujets économiques (stratégie conjointe Union européenne-Afrique, Accord de Partenariat économique Union européenne-SADC, rôle du secteur privé en Afrique) ;

- sujets d’actualité internationale (crises africaines, Moyen-Orient.

Lire la déclaration conjointe du Président de l’Afrique du Sud M. THABO MBEKI, du Président de la République française M. NICOLAS SARKOZY en tant que Président du Conseil de l’Union européenne et du Président de la Commission M. JOSE MANUEL BARROSO à l’occasion du premier Sommet UE-Afrique du Sud à Bordeaux (France), le 25 juillet 2008.

Lire la déclaration sur le changement climatique.

Lire plus sur le Sommet.

JPEG - 148.2 ko
© Elysée

Déplacement de Mme Rama Yade en Afrique du Sud (8 et 9 juillet 2008)

JPEGMme. Rama Yade, Secrétaire d’Etat chargée des Affaires étrangères et des droits de l’Homme, s’est rendu en Afrique du Sud les 8 et 9 juillet 2008.

Mme Yade a visité le bureau régional de la Croix Rouge sud-africaine pour remettre une aide d’urgence de 30 000 euros aux personnes déplacées par la violence urbaine en Afrique du Sud. Mme Yade a également re-ouvert l’Alliance française à Soweto.

La secrétaire d’État s’est entretenue avec M. Nelson Mandela, à l’occasion des cérémonies marquant son 90ème anniversaire organisées en son honneur par la Fondation de l’ancien président sud-africain, au lycée français Jules Verne de Johannesburg, le 9 juillet. Au cours d’une brève allocution Mme Rama Yade a rappelé le soutien de la France aux projets de la Fondation Mandela en remettant un chèque de 200.000 euros à la "NMCF" engagée au profit d’enfants défavorisés et qui projète de construire un hôpital pour enfants.

Mme Rama Yade a également eu au cours de son déplacement un entretien consacré à la situation politique au Zimbabwe avec Mme Thokozile Khupe, vice-présidente du Mouvement pour le Changement Démocratique (MDC).

Lire le discours prononcé par Mme Yade à la ré-ouverture de l’Alliance française à Soweto.

Déplacement de Mme Christine Lagarde en Afrique du Sud (18 et 19 novembre 2007)

JPEG - 25 ko
Christine Lagarde

Mme Christine Lagarde, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi, s’est rendue en Afrique du Sud du 18 au 19 novembre 2007 pour assister à la réunion du G20 à Kleinmond, au Cap. En marge du sommet consacré à la stabilité financière dans le monde, Mme Lagarde s’est entretenue avec M. Trevor Manuel, ministre sud-africain des finances et président en exercice du G20 et avec le président Thabo Mbeki.

JPEG - 38.6 ko
Président Thabo Mbeki et Min Christine Lagarde à la réunion du G20 au Cap

Déplacement de M. Jean-Marie Bockel en Afrique du Sud (10 et 12 septembre 2007)

JPEG - 21.9 ko
Jean-Marie Bockel

M. Jean-Marie Bockel, secrétaire d’Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie, a été reçu par M. Pahad, vice-ministe sud-africain des affaires étrangères. Cet entretien a abordé l’ensemble des sujets internationaux où la France et l’Afrique du Sud travaillent ensemble notamment à la résolution des crises en Afrique. Il a aussi réaffirmé notre partenariat stratégique.

Le Secrétaire d’Etat a présidé à la signature d’une convention de financement entre l’Agence française de développement (AFD) et ABSA, la première banque privée sud-africaine, destinée à faciliter l’accès au logement pour les populations défavorisées. M. Bockel a visité l’un des projets réalisés grâce à ce type de financement dans Soweto au bénéfice de populations habitant actuellement dans des bidonvilles. D’autres opérations de l’AFD, au profit de la formation professionnelle et en soutien du « black economic empowerment » dans les PME sud-africaines, lui ont également été présentées.

Au cours de cette visite, M. Bockel s’est entretenu avec des artistes dont les œuvres font partie de l’exposition « Africa Remix ». Il a également visité le « Sci Bono Discovery Centre » (équivalent de la cité des sciences).

M. Bockel s’est enfin rendu au Lesotho où il a remis une aide alimentaire d’un montant de 500.000 USD aux autorités du pays.

Transcript d’une émission à la chaine CNBC Africa sur la convention de financement entre l’AFD et ABSA (le 11 septembre 2007 ; en anglais).

Déplacement de M. François Loos en Afrique du Sud (19 et 20 février 2007)

JPEG - 36.4 ko
François Loos

M. François Loos, ministre délégué à l’Industrie, s’est rendu en Afrique du Sud les 19 et 20 février 2007. Cette visite était consacrée au renforcement de la coopération entre la France et l’Afrique du Sud dans le domaine de l’énergie. Dans ce cadre, il a rencontré la ministre de l’Energie et des Ressources minières, Mme Buyelwa Sonjica. Les deux ministres ont ouvert la Conférence France-Afrique du Sud sur l’Energie le 20 février au Cap.

M. Loos, ingénieur de formation, a également rencontré le Ministre du Commerce, Mandisi Mpahlwa, le ministre des Entreprises publiques, Alec Erwin, et la ministre des Communications, Ivy Matsepe Casaburri.

Lire le discours de M. Loos à l’ouverture de la conférence France-Afrique du Sud dans le domaine de l’énergie (le Cap, le 20 février 2007)

Lire le transcript de l’interview de M Loos donnée à Cape Talk et à Talk Radio 702 , en anglais (le Cap, le 20 février 2007)

Lire le transcript de l’interview de M Loos donnée à SABC Africa, en anglais (Pretoria, le 19 février 2007)

Déplacement du Premier Ministre Dominique de Villepin (le 1 décembre 2006)

JPEG - 63.1 ko
Dominique de Villepin

A l’invitation du South African Institute of International Affairs, le Premier Ministre a donné une conférence à l’Université de Witwatersrand sur « la France, l’Europe et l’Afrique : vers un nouveau partenariat dans la mondialisation » (lire le discours de M. de Villepin).

M. de Villepin a effectué une visite de terrain dans le township de Soweto. Il s’est rendu dans un quartier où la municipalité de Johannesburg, avec l’appui de l’Agence française de développement, mène un projet de réhabilitation du réseau d’adduction d’eau et un programme de logement social. Il s’est ensuite recueilli devant le monument dédié à la « Freedom Charter » dans le quartier de Kliptown.

il était reçu par le Président Thabo Mbeki. Il se sont entretenus de l’action de la France et de l’Afrique du Sud dans le règlement des crises en Afrique, la situation au Proche et Moyen-Orient, ainsi que les questions multilatérales (voir le point de presse conjoint de l’ancien Premier Ministre et du Président Mbeki).

M. de Villepin, accompagné de deux sénateurs (Mme Brisepierre et M. Del Picchia, sénateurs des Français à l’étranger) et de deux députés (MM. Calvet et Guibal) a également rencontré la communauté française établie en Afrique du Sud (lire l’allocution de M. de Villepin devant la Communauté française).

Déplacement de Mme Christine Lagarde en Afrique du Sud (12 au 14 novembre 2006)

JPEG - 25 ko
Christine Lagarde

Mme Christine Lagarde, ministre Déléguée au Commerce Extérieur (actuellement ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi), s’est rendue en Afrique du Sud du 12 au 14 novembre 2006.

Elle a inauguré le premier forum France Afrique du Sud (13-14 novembre 2006) destiné à consolider les relations entre milieux d’affaires français et sud-africains et à les inciter à réaliser des investissements conjoints sur le continent africain.

Devant les conseillers du commerce extérieur de la France, actifs en Afrique du Sud et dans le reste de l’Afrique, Christine Lagarde a rappelé que les « investissements en Afrique du Sud étaient sans risque » aucun incident n’ayant été enregistré par la COFACE ces cinq dernières années.

Le renforcement des investissements français en Afrique du Sud dans les secteurs stratégiques de l’énergie et des transports a été évoqué par Mme Lagarde lors de ses entretiens avec son homologue M. Mandisi Mpahlwa, le Ministre des entreprises publiques, M. Alec Erwin et le Ministre des transports, M. Jeff Radebe. A cet égard, une déclaration commune dans le secteur des transports a été signée avec M. Radebe.

Christine Lagarde a par ailleurs confirmé que si 2010 constituait pour l’Afrique du Sud un objectif important pour l’organisation de la coupe du monde de football, « les investissements français ont vocation à rester durablement dans le pays ».

Mme Lagarde a également pris la mesure de la place des femmes dans l’économie sud-africaine. Elle s’est entretenue avec les principales responsables noires du secteur privé sud-africain dont certaines ont des partenariats avec des entreprises françaises.

Déplacement de Mme Brigitte Girardin en Afrique du Sud (3-4 avril 2006)

JPEG - 2 ko

Mme Brigitte Girardin, ministre déléguée à la Coopération, au développement et à la Francophonie, a effectué une visite en Afrique du Sud les 3 et 4 avril 2006.
Mme Girardin a eu des entretiens avec la ministre des Affaires étrangères, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, et le vice-ministre des Affaires étrangères, M. Aziz Pahad, avec lesquels elle a poursuivi notre dialogue politique régulier sur plusieurs sujets internationaux d’intérêt commun : questions africaines (notamment Côte d’Ivoire), Haïti, Moyen-Orient, financement du développement, G8.

Mme Girardin a rencontré également le vice-ministre des Finances, M. Jabuleni Moleketi, auquel elle a renis une proposition française de Document Cadre de Partenariat (DCP), appelé à définir les priorités de notre coopération bilatérale pour les cinq ans à venir.
Elle a rencontré par ailleurs des partenaires sud-africains de l’Agence française de Développement, dont la Banque de Développement d’Afrique australe (DBSA). L’AFD est le principal acteur de la coopération française en Afrique du Sud où ses engagements représentent près de 550 millions d’euros depuis 1994. Mme Girardin s’est rendue notamment à Soweto pour voir sur le terrain les réalisations et les projets de l’AFD dans les domaines de l’adduction d’eau et du logement social.

Lire l’article du Business Day du 04/04/2006

Déplacement de M. Philippe Douste-Blazy en Afrique du Sud (le 19 mai 2006)

GIF - 6 ko
Philippe Douste-Blazy

Ministre des Affaires étrangères, M. Philippe Douste-Blazy, a effectué le 19 mai un déplacement en Afrique du Sud pour rencontrer M. Nelson Mandela et évoquer avec lui le lancement, qui a eu lieu le 2 juin à New York, de la facilité internationale d’achats de médicaments (FIAM) proposée par le Brésil, le Chili, la Norvège et la France et à laquelle travaillent de nombreux autres pays et organisations internationales. Ce mécanisme, fondé sur des sources de financement innovantes du développement comme la contribution internationale de solidarité sur les billets d’avions, permettra de faciliter l’accès des plus démunis aux médicaments dans les pays en développement pour lutter contre la tuberculose, le VIH/sida et le paludisme.

publie le 12/08/2014

haut de la page