Création du French Tech Hub du Cap [en]

Au cours des dernières années, l’environnement français de start-up a fait preuve d’un dynamisme remarquable, grâce à une nouvelle génération d’entrepreneurs, d’investisseurs, d’ingénieurs et de designers. La France compte ainsi le plus grand nombre d’entreprises en hyper-croissance pour la sixième année consécutive dans la zone « Europe, Moyen-Orient et Afrique » selon le classement « Deloitte Technology Fast 500 EMEA ».

Pour soutenir cette dynamique entrepreneuriale, le gouvernement français a créé en novembre 2013 l’Initiative « French Tech » pour favoriser la croissance des start-up du pays. L’un des leviers de cette politique est la structuration des écosystèmes de start-up françaises en France et à l’étranger. Dans ce cadre, les projets de 13 métropoles French Tech en France ont été labellisés ainsi que 11 hubs à l’international.

Parmi ces derniers, Le Cap, hub d’innovation majeur en Afrique, vient de se voir attribuer le label French Tech Hub le vendredi 29 janvier 2016 à Paris par Emmanuel Macron, Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique. La métropole sud-africaine vient rejoindre cinq métropoles déjà labellisées French Tech en dehors de la France (Moscou, New York, San Francisco, Tel-Aviv et Tokyo). Ce label « French Tech Hub » est attribué par le gouvernement français à un projet porté par une communauté d’affaires française implantée dans une métropole étrangère (pour le Cap, il s’agit notamment des entreprises Methys, Orange, Dassault Systems, Gemalto, Schneider Electric et Efront), soutenu par les pouvoirs publics de ce territoire et répondant au cahier des charges de l’appel à labellisation.

PNG

Elisabeth Barbier, Ambassadrice de France en Afrique du Sud, souligne « qu’elle est ravie de la labellisation du Cap comme French Tech Hub. Ce succès consacre les efforts réalisés par une communauté d’entrepreneurs français très dynamiques, ancrés au Cap, et qui tirent parti de son écosystème d’innovation de premier plan en Afrique. Il va aussi faciliter l’accélération des courants d’affaires et de talents entre la France et l’Afrique du Sud dans le domaine du numérique et de l’innovation en général ».

Pour en savoir plus :

  • Contact presse : Vincent Astoux - media@ambafrance-rsa.org.

publie le 04/02/2016

haut de la page