Déclaration de Laurent Fabius (Vienne)

Depuis Vienne, Laurent Fabius s’est exprimé au sujet des attentats perpétrés à Paris (14.11.15)

Que pouvez-vous nous dire sur cette terrible attaque ?

Je suis ici à Vienne et c’est d’autant plus important d’être ici qu’il faut que tous ceux qui luttent contre le terrorisme international se rassemblent. C’est l’un des objets principaux de notre rencontre d’aujourd’hui puisqu’avec tous les pays qui sont là, notre objet c’est comment peut-on lutter plus efficacement contre Daech en Syrie et en Irak avec les conséquences bien sûr que cela a dans le monde entier. Donc il fallait que je sois là. Le président m’a demandé de venir et évidement je suis en liaison permanente avec à la fois le conseil de défense qui se tient ce matin et avec ce qui se fait en France même, et puis j’ai donné des instructions pour que dans l’ensemble de nos postes diplomatiques et de nos institutions dans le monde entier la sécurité soit renforcée.

Le président américain Barack Obama a proposé son aide à la France. Est-ce-que la France pourrait demander de l’aide à un pays étranger ? Quelle forme ça pourrait prendre ?

Il y a une solidarité considérable qui s’exprime à travers le monde. J’ai reçu des dizaines et des dizaines de messages de soutien de la part des gouvernements étrangers, pas seulement les Américains bien sûr, mais l’ensemble des gouvernements. Mais le gouvernement français est bien sûr à sa tâche, des mesures sont prises, et puis il faut développer encore la coordination dans la lutte contre le terrorisme, dans la lutte internationale contre le terrorisme, puisque c’est un mouvement international et c’est la raison pour laquelle la réunion d’aujourd’hui est nécessaire.

Le président Rohani annule sa venue en France. Est-ce-que la COP 21 est menacée ?

Non, non, non, non, non, la COP21 doit se tenir. Elle se tiendra avec des mesures de sécurité renforcées mais c’est une action absolument indispensable contre le dérèglement climatique et bien évidement elle se tiendra.

Et l’un des objets de la réunion d’aujourd’hui à Vienne, c’est précisément de voir concrètement comment nous pouvons accentuer encore la coordination internationale dans la lutte contre Deach. Et, évidemment, c’est à mettre en relation avec tout ce qui se passe dans le monde. Donc, il était important que je sois ici. J’ai réuni un certain nombre de participants, je vais maintenant me rendre à la réunion plénière, et je reviendrai dans après-midi à Paris et demain je remplacerai le président de la République, qui évidemment doit rester en France, je le remplacerai pour la participation de la France au G20 en Turquie.

L’action internationale de la France continue et elle est assurée.

publie le 16/11/2015

haut de la page