Extrait des Brèves d’Afrique australe du 20.12.2013

Les Brèves sont préparées chaque semaine par le Service Economique Régional.

Brèves d’Afrique australe du 20.12.13

Faits saillants :

Afrique du Sud : confirmation de la notation souveraine par l’agence de notation Fitch
Afrique du Sud : promulgation de la loi en faveur de l’emploi des jeunes (National Treasury)
Namibie : accélération de la croissance au T3

Afrique du Sud

Confirmation de la notation souveraine par l’agence de notation Fitch

Fitch a confirmé cette semaine la notation souveraine du pays (BBB) en catégorie investissement assortie d’une perspective stable. Tout en rappelant le poids des vulnérabilités structurelles du pays, au premier rang desquelles un chômage de masse et l’importance des inégalités, l’agence de notation a surtout relevé la faible exposition de la dette publique au risque de change, 92 % de celle-ci étant libellée en monnaie locale. Pour Fitch, le risque de refinancement apparait en outre limité compte tenu d’une maturité de la dette publique relativement élevée (9,8 ans en moyenne) et de la profondeur des marchés financiers domestiques. L’agence s’est cependant inquiétée du ralentissement de la croissance (+1,8 % en 2013 selon Fitch), de la persistance du déficit budgétaire (-4,2 % du PIB en 2013/14) et du creusement du déficit courant (-6,0 % du PIB en 2013), autant d’éléments qui accentuent la dépendance de l’économie sud-africaine aux flux de capitaux étrangers. A noter que Standard and Poor’s a également confirmé la notation souveraine du pays (BBB) assortie d’une perspective négative.

Promulgation de la loi en faveur de l’emploi des jeunes (National Treasury)

Le Président Zuma a promulgué cette semaine la loi « Employment Tax Incentive » octroyant des avantages fiscaux aux entreprises ayant recruté à compter du 1er octobre 2013 des jeunes âgés de 18 à 29 ans et dont la rémunération mensuelle est comprise entre 2 000 ZAR et 6 000 ZAR (environ 140 EUR – 430 EUR). Cette loi, qui entrera en vigueur au 1er janvier 2014, prévoit la possibilité d’obtenir, sous forme d’allégement des charges patronales, des subventions publiques pour une durée de deux ans maximum non renouvelable. Cette mesure, qui ne concerne pas les travailleurs domestiques, pourrait à terme favoriser l’insertion des jeunes sur le marché du travail, près de 70 % des chômeurs étant âgés de 15 à 34 ans.

Evolution atone de l’indice composite de la Banque centrale en octobre

En octobre, l’indice composite de la Banque centrale (« leading indicator ») a progressé de +0,1 % en g.a à 100,9 points (base 100 en 2010), après 100,6 points en septembre, principalement en raison de l’augmentation du nombre de mises en chantier dans l’immobilier résidentiel et de la hausse de la valeur des actifs financiers cotés sur le Johannesburg Stock Exchange. La progression de l’indice composite a néanmoins été atténuée par la contribution négative de la composante « prix des matières premières exportées » et « ventes de véhicules neufs ». L’indice composite se situe toujours à un niveau inférieur au plus haut atteint en février (102,8 points).

publie le 23/09/2014

haut de la page