Extrait des brèves du 09.01.2015

Les Brèves sont préparées chaque semaine par le Service Economique Régional.

Brèves d’Afrique australe du 09.01.2015

Faits saillants :

Afrique du Sud : net creusement du déficit commercial sur les 11 premiers mois de 2014 (Autorités)
Mozambique : 3ème revue de l’instrument de soutien à la politique économique (FMI)
Zimbabwe : persistance du manque de liquidité malgré l’importation de pièces de monnaie

Afrique du Sud :

Net creusement du déficit commercial sur les 11 premiers mois de 2014 (Autorités)

En novembre, le déficit commercial s’est élevé à -5,7 Mds ZAR (-516 M USD), en amélioration par rapport à octobre (-21,6 Mds ZAR, révisé), en raison principalement de la forte baisse des importations (-18,7 %). Les exportations ont enregistré un nouveau repli, de -5,3 % sur le mois, reflétant la perte continue de compétitivité des produits locaux malgré la faiblesse du Rand. Sur les onze premiers mois de 2014, le déficit cumulé atteint -101,1 Mds ZAR (-9,1 Mds USD), soit 38 % de plus que le déficit enregistré en 2013 (-73,2 Mds ZAR). Représentant près de 3 % du PIB, le creusement du déficit commercial alimente le déficit courant, qui pourrait dépasser la projection de 5,6 % du PIB attendue par le Treasury cette année.

Hausse des réserves de change en décembre (Banque centrale)

Fin décembre, les réserves de change (devises, or et DTS) ont progressé de 562 M USD, à 49,1 Mds USD, soit environ 7 mois de couverture des importations, un seuil pourtant considéré comme insuffisant par le FMI pour réaliser d’éventuelles interventions en appui au Rand. Ce rebond, après 4 mois consécutifs de baisse, reflète la hausse des réserves en devises (+529 M USD, sous l’effet des swaps de devises arrivant à échéance) et de l’accroissement des réserves d’or (+61 M USD), lié à l’augmentation du cours de l’once. Les liquidités internationales nettes (international liquidity position) se sont élevées à 42,7 Mds USD, en baisse de -220 M USD, dans la lignée du repli de la position à terme de la Banque centrale (-919 M USD). Sur l’année, les réserves sont restées globalement stables, se repliant de -0,5 % depuis janvier, en dépit de la trajectoire baissière du Rand.

Progression modérée de la dette extérieure au T3 2014 (Banque centrale)

Selon la Banque centrale, la dette extérieure brute a crû de 477 M USD au 3ème trimestre, à 142,3 Mds USD. Malgré la réduction de la dette de l’Etat (-581 M à 53,5 Mds), de la dette extérieure des entreprises publiques (-469 M à 16,7 Mds USD) et des engagements des filiales vis-à-vis de leur maison-mère (-369 M à 29,2 Mds USD), l’accroissement de la dette externe a surtout résulté de la hausse de la dette externe du secteur bancaire (+847 M à 27,7 Mds USD). Si la dette extérieure de la Banque centrale a également progressé, passant de 818 M USD à 1 047 M USD, sa contribution à l’encours total demeure marginale. Sur un an, le stock de dette extérieure a augmenté de +4,6 % en g.a au T3. Il représentait 41,8 % du PIB à la fin du mois de juin 2014.

publie le 20/02/2015

haut de la page