Extrait des brèves du 15.08.2014

Les Brèves sont préparées chaque semaine par le Service Economique Régional.

Brèves d’Afrique australe du 15.08.14

Faits saillants :

Afrique du Sud : plan de sauvetage pour éviter la faillite de la 6ème banque du pays (Banque centrale)
Angola : révision à la hausse (Ba2) de la notation souveraine avec perspective positive (Moody’s)
Botswana / Mozambique : maintien du taux directeur

Afrique du Sud

Adoption d’un plan de sauvetage pour éviter la faillite de la 6ème banque du pays (Banque centrale)

La Banque centrale a adopté en début de semaine un plan de sauvetage au profit de la banque African Bank Investment Ltd (ABIL), spécialisée dans l’octroi de prêts non sécurités et lourdement affectée financièrement par la forte hausse des impayés depuis plus d’un an. Concrètement, l’établissement sera scindé en deux entités, l’une constituée des prêts non-performants avec rachat de 7 Mds ZAR de créances douteuses par la SARB, l’autre préservant les prêts recouvrables avec accompagnement d’une recapitalisation d’1 Md USD via un consortium constitué de banques locales et du fonds public PIC (principal actionnaire unique d’ABIL). Si l’intervention de la SARB a permis d’éviter la faillite de la 6ème banque du pays en termes d’actifs, comptant par ailleurs près de 3 millions de clients, elle questionne le modèle de certains établissements locaux fondés sur la distribution de prêts non garantis à des ménages modestes. A ce titre, la chute d’ABIL traduit aussi les difficultés des ménages, largement surendettés (74,5 % du revenu) et fragilisés par la faiblesse continue de l’activité.

Atonie des ventes de détail en juin et contraction sur le 2ème trimestre (autorités)

En juin, les ventes de détail ont enregistré une progression nulle, +0 % en g.a après +2,6 % (révisé) en g.a en mai, nettement en deçà des attentes du consensus (+2,0 %). Les ventes ont en particulier pâti de la perte de pouvoir d’achat des ménages due à la hausse continue du taux d’inflation, couplée à la poursuite de détérioration de la conjoncture domestique (marquée notamment par une nouvelle hausse du taux de chômage, à 25,5 % officiellement). En rythme trimestriel corrigé des variations saisonnières (cvs), les ventes de détail ont baissé de -0,3 % au 2ème trimestre (après +2,2 % au cours du T1 2014), reflétant notamment l’impact des grèves (absence de rémunération des grévistes) dans l’industrie du platine. Ces chiffres, ajoutés aux piètres performances de l’industrie manufacturière et de la production minière alimentent la probabilité d’une récession technique sur le 1er semestre.

Nouveau repli de la production minière en juin (autorités)

En juin, la production minière s’est de nouveau repliée de -5,7 % en g.a, après -6,4 % en mai, affectée par la persistance des grèves et un approvisionnement électrique erratique. Sur le 2ème trimestre, la production minière a très modestement progressé, de +0,1 % en rythme trimestriel corrigé des variations saisonnières (cvs), mais cette très légère hausse intervient après un repli marqué, de -7,3 % en rythme trimestriel cvs sur les trois premiers mois de l’année. Le secteur des mines, qui compte pour 5 % du PIB, pourrait par ailleurs pâtir dans les prochains mois du nouveau fléchissement attendu de la demande issue de la zone Euro, mais aussi de la Chine.

publie le 12/09/2014

haut de la page