L’Oréal-UNESCO For Women in Science 2014 : cérémonie à Johannesburg [en]

Dix jeunes femmes scientifiques d’Afrique sub-saharienne ont été récompensées par des bourses de recherche offertes dans le cadre du programme Fondation L’Oréal-UNESCO (5000€ par doctorante et 10 000€ par post-doctorante), lors de la cérémonie « For Women in Science 2014 » organisée le 26 novembre 2014 à Melrose Arch, près de Johannesburg.

Retenues parmi 250 candidates de la région pour le nombre, la qualité et l’aspect innovant de leurs travaux de recherche, deux de ces chercheuses sont sud-africaines :

  • Dr Candice Rassie (University of the Western Cape) développe un biocapteur qui permet de déterminer le profil métabolique des patients atteints de tuberculose, afin de déterminer la vitesse à laquelle ils absorbent les traitements anti-tuberculeux ;
  • Dr Philiswa Nomngongo (University of Johannesburg) développe une méthode d’analyse des métaux dans la nourriture, l’eau et le carburant, pour réduire leur impact négatif sur le corps humain.

Sur les 8 autres primées originaires du Nigeria, du Ghana, du Bénin et du Soudan, une post-doctorante nigériane, Omowunmi Isafiade, travaille à l’Université de Cape Town dans le domaine de la Smart-Security.

La cérémonie était ouverte par un discours de la Ministre sud-africaine de la Science et de la Technologie, Naledi Pandor, qui est revenue sur les orientations stratégiques de sa politique pour améliorer la qualité de l’enseignement des mathématiques et des sciences chez les filles dès l’école primaire, et augmenter le nombre de femmes chercheurs, en particulier dans certains domaines scientifiques clés (ingénierie, biotechnologies, espace, astronomie, TIC). La Ministre a évoqué des initiatives concrètes mises en œuvre durant son mandat, telles que la création récente de 20 nouvelles chaires d’excellences (SARChI) qui seront exclusivement présidées par des femmes.

publie le 29/04/2015

haut de la page