Il existe des solutions pour développer une croissance verte (Laurent Fabius) [en]

Entretien de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, avec le « Journal du dimanche »

(Paris, 06/07/2014)

(...)

Q - Vous rentrez de Norvège où vous avez vu sur la banquise les conséquences du réchauffement climatique. En Inde, vous avez dit « Il est minuit moins cinq »...

R - Oui, la menace climatique n’est pas pour après-demain, elle est déjà là, et elle est le fait de l’homme, ce que plus personne de sérieux ne conteste. En Inde, la mousson qui commence est moins forte qu’avant, avec des conséquences redoutables pour les agriculteurs.

De même, l’élévation du niveau des mers, l’acidification des océans, la désertification, tout cela n’est pas pour dans quatre-vingts ans, mais pour aujourd’hui. Il existe des solutions pour développer une croissance verte, créatrice d’emplois. En mandarin comme en grec ancien, les mêmes mots signifient « risque » et « chance ». Je ne suis donc ni climato-sceptique, ni climato- fataliste, ni climato-culpabilisateur. C’est dans cet esprit que je prépare et présiderai, au nom de la France, la conférence mondiale sur le climat à Paris fin 2015./.

publie le 16/07/2014

haut de la page