L’Ambassadrice Barbier a visité l’hôpital pédiatrique Nelson Mandela [en]

Le 5 novembre 2015, Mme Elisabeth Barbier, Ambassadrice de France en Afrique du Sud, s’est rendue sur le chantier du futur hôpital pédiatrique Nelson Mandela. L’Ambassadrice était accompagnée de Mme Sigonbile Mkhabela, PDG de la Fondation pour Enfants Nelson Mandela (Nelson Mandela Children’s Fund), de Mme Mpaki P.Pule, responsable chargée des relations avec les donateurs de la Fondation pour Enfants Nelson Mandela ainsi que de Mme Lucie Broechler, chargée de mission à l’Ambassade de France en Afrique du Sud. Mr Jabu Malindi, chef de chantier, leur a fait visiter l’hôpital pédiatrique Nelson Mandela.

La Fondation pour Enfants Nelson Mandela a toujours entretenu des liens étroits avec la France : notamment avec l’Ecole française de Johannesburg, avec le Centre de Formation d’Apprentis de Blagnac ainsi qu’avec le Comité du Languedoc de la Fédération Française de Rugby.

La construction de l’hôpital pédiatrique Nelson Mandela a été entreprise par la Fondation Nelson Mandela qui a, à cet effet, créé une autre Fondation, la Nelson Mandela Children’s Hospital Trust, dont la présidente est Mme Graça Machel. L’Ambassade de France en Afrique du Sud a versé une subvention de 200 000 euros à cette Fondation en 2007, ce qui a permis de couvrir les frais d’étude de faisabilité technique et financière, ainsi que ceux de la conception et du pilotage du projet. Un voyage d’étude a également permis à une délégation de six cadres hospitaliers de visiter des hôpitaux pour enfants en France : à Paris, l’hôpital Necker, premier hôpital pédiatrique créé au monde et l’hôpital Robert-Debré, ainsi que l’hôpital de Montpellier.

L’hôpital pédiatrique Nelson Mandela devrait recevoir ses premiers patients en décembre 2016. Il s’agira du deuxième hôpital pédiatrique de l’Afrique australe et est prévu pour une capacité de 200 lits, avec possibilité d’extension jusqu’à 300 lits. Il aura vocation à accueillir des enfants de toute l’Afrique australe et aura aussi un rôle universitaire.

L’Ambassadrice de France en Afrique du Sud était ravie de voir le travail fantastique accompli depuis le début des travaux 18 mois plus tôt.

publie le 09/11/2015

haut de la page