Lancement du programme "Young Enterprise Initiative South Africa" [en]

PNG

JPEG

L’Ambassade de France en Afrique du Sud et le lAgence pour l’Innovation Technologique (TIA) ont lancé, le 29 juillet 2016, le programme Young Enterprise Initiative South Africa (YEI South Africa). Ce programme aide les entrepreneurs à s’implanter en France et en Europe pour y faire croître leur entreprise. Les lauréats du programme bénéficieront d’une semaine d’immersion en France leur permettant de développer un réseau d’affaires afin d’accélérer leur croissance.

JPEG

La France est un pôle de recherche, de développement et d’innovation et compte le plus grand nombre de start-up en Europe. Aussi est-elle le pays le mieux classé en Europe dans le top100 du classement des entreprises les plus innovantes de Thomson Reuters. En 2015, la France a également envoyé la plus large délégation européenne au Consumer Electronic Show de Las Vegas. Avec 160 entreprises présentes, la France avait la deuxième plus grande délégation derrière les Etats-Unis.

JPEG

Le programme YEI South Africa est le troisième de ce type (après YEI Etats-Unis et YEI Italie). Il offre l’opportunité aux start-up sud-africaines sélectionnées de participer à des programmes d’accélération en France. Ces entreprises assisteront à des ateliers de formation afin de savoir s’implanter et se développer en France, participeront à des réunions d’affaires ad hoc avec des partenaires techniques et commerciaux et auront accès à des services de soutien et de formation pendant un an, afin de les aider à atteindre leurs objectifs de développement commercial et technique.

Par sa participation au programme, premier accord de ce type que TIA signe avec un partenaire international, elle souhaite accompagner les sociétés et innovateurs qu’elle soutient financièrement dans leur accès au marché. YEI South Africa contribuera non seulement à l’amélioration de la compétitivité des sociétés retenues mais leur permettra également d’identifier et de développer des partenariats technologiques entre la France et l’Afrique du Sud. Il est également prévu que TIA collabore avec des institutions sud-africaines comme l’Agence de Développement des Petites Entreprises (Small Enterprise Development Agency, SEDA) et le Ministère du Commerce et de l’Industrie (Department of Trade and Industry, DTI).

Cette année, quatre entreprises sud-africaines dans le domaine des technologies propres seront retenues. Le pré-requis est qu’elles aient un business model établi, un produit ou un service qui fonctionnent, et avoir déjà reçu un soutien financier de la part de TIA. Les lauréats seront connus en septembre/octobre et les entreprises sélectionnées passeront une semaine en France au mois de décembre.

YEI South Africa se distingue du programme « French Tech Ticket », compétition internationale qui permet aux entrepreneurs de passer une année en France. avec à la clé visas, bourse et place dans un incubateur partenaire. Les deux programmes sont cependant complémentaires : le French Tech Ticket est plus généraliste et offre une durée de séjour en France d’un an, alors que YEI se concentre sur le domaine des technologies propres et offre l’opportunité d’identifier rapidement les contacts pertinents en France.

En 2016, la France a développé de nombreuses autres initiatives pour renforcer son partenariat avec l’Afrique du Sud dans le domaine de l’innovation. La ville du Cap accueille depuis janvier 2016 le French Tech Hub. En juin, l’Institut Français en Afrique du Sud a lancé le programme Digital Lab Africa, qui vise à favoriser l’incubation et le développement des compétences pour les jeunes talents en Afrique dans le domaine multimédia. En juillet, l’Ambassade de France a organisé un atelier avec l’entreprise Française Dassault Systèmes sur la fabrication de pointe et l’industrie du futur.

Lire le discours de l’Ambassadrice (en anglais)

JPEG

publie le 02/08/2016

haut de la page