Ouverture d’une exposition de Bambo Sibiya à Durban [en]

L’Ambassadrice de France en Afrique du Sud et au Lesotho, SE Elisabeth Barbier, et la Directrice de l’Alliance Française de Durban, Sarah Doignon, ont assisté à l’inauguration de l’exposition de l’artiste récipiendaire du prix Gerard Sekoto 2012, intitulée « Umlambo uzwiwa nge dondolo », le 20 juillet 2015 à l’Artspace de Durban.

Cette exposition itinérante sera en tournée dans le réseau des Alliances Françaises en Afrique du Sud et restera visible à Durban jusqu’au 4 août 2015.

A travers cette exposition, Sibiya explore les différents aspects de la vie quotidienne des habitants dans les townships avec une attention particulière portée aux ménages monoparentaux, structure alors très répandue lorsque les migrants venaient à Johannesburg dans l’espoir de trouver une emploi à Johannesburg au temps de l’apartheid.

Sibiya lui-même et ses deux frères et sœurs, ont été élevés à l’extérieur de Johannesburg par leur mère. Alors très jeune, leur mère a été capable de fournir aux deux enfants un environnement aimant et compréhensif en dépit des nombreuses contraintes auxquelles elles devaient faire face pour les nourrir et entretenir leur foyer.

Pour Sibiya, l’amour et le soutien offerts par sa mère ont su établir en lui un respect inconditionnel non seulement vis-à-vis d’elle mais aussi vis-à-vis des mères célibataires.

Dans la série des portraits d’enfants, Sibiya nous invite à célébrer la beauté de ces visages qui sont autant de promesses pour le futur que de possibilités en passe de se réaliser. Sibiya ne présente pas seulement ces promesses mais vise à rendre visible la responsabilité des adultes dans la formation de ces enfants et de notre avenir collectif.

Sibiya a également grandi dans un environnement masculin, représenté dans l’exposition. Parmi les ouvriers migrants des townships, en période d’apartheid, un moyen d’expression artistique est apparu au travers de compétitions animées par les Swenkas, des ouvriers zoulous. A la fois danse et spectacle de mode, leur objectif était de distinguer le style et l’attitude de leurs participants.Pour Sibiya comme d’autres jeunes gens des mêmes espaces urbains, ces compétitions sont devenues essentielles à leur développement personnel.

• A propos du Prix Gerard Sekoto

Cette récompense annuelle parrainée par l’Ambassade de France, l’Institut Français, l’Alliance Française, SANAVA et ABSA, fait partie d’une des concours artistiques les plus prestigieux d’Afrique du Sud, ABSA l’Atelier. Ce prix récompense les jeunes talents sud-africains spécialisés dans les arts visuels gagnant moins de 60 000 rands par an (à peu près 4300 euros). Cette récompense inclut un billet aller-retour pour Paris, trois mois de résidence à la Cité Internationale des Arts de Paris, une tournée nationale de l’exposition récompensée et une formation en Français.

• Le tour 2015 du réseau des Alliances Françaises

  • Gaborone : 10 Septembre – 25 Septembre
  • Le Cap : 15 Octobre – 6 Novembre
  • Pretoria : 19 Novembre – 13 Décembre

publie le 28/07/2015

haut de la page