Quai d’Orsay - Déclarations du porte-parole - 13 mars 2016

Au point de presse de ce jour, le porte-parole a rappelé les déclarations du ministre, fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :

1 - Côte d’Ivoire - Attaque terroriste à Grand-Bassam - Déclaration de M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international (13 mars 2016)

La Côte d’Ivoire vient d’être frappée par une attaque terroriste meurtrière qui a visé la station balnéaire de Grand-Bassam.

Au nom de la France, le Président de la République a condamné avec la plus grande fermeté cette attaque odieuse et lâche.

Un bilan encore provisoire fait état d’au moins une dizaine de morts et de plusieurs blessés.

Un de nos compatriotes a été tué.

Dans ce contexte tragique, nous exprimons notre solidarité avec la Côte d’Ivoire et nous nous associons au deuil de toutes les familles des victimes auxquelles nous adressons nos condoléances.

Une cellule de crise a immédiatement été ouverte à l’ambassade de France à Abidjan, ainsi qu’au centre de crise et de soutien du Quai d’Orsay.

Des consignes de sécurité ont été diffusées à l’ensemble de la communauté française.

Je participerai à une réunion interministérielle au centre de crise et de soutien du Quai d’Orsay ce soir à 20h45.

Tout est mis en œuvre pour identifier les victimes et leur nationalité. Les vérifications se poursuivent en liaison avec les autorités ivoiriennes.

- À Paris, le Centre de crise et de soutien a ouvert une cellule de crise et mis en place un numéro d’urgence : 01 43 17 56 46

- À Abidjan, notre ambassade a ouvert une cellule de crise qui peut être jointe au 00 225 20 20 05 44

Face à cet acte barbare, la France se tient aux côtés de la Côte d’Ivoire.

2 - Turquie - Attentat - Déclaration de M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international (13 mars 2016)

La Turquie a de nouveau été frappée, au cœur de sa capitale Ankara, par une attaque terroriste barbare ayant fait de très nombreuses victimes.
La France condamne avec la plus grande fermeté cet acte odieux qui rappelle combien la communauté internationale doit être solidaire, unie et déterminée face à la menace terroriste.
J’adresse toutes mes condoléances aux familles des victimes. Mes pensées vont à leurs proches.
Je réitère le plein soutien de la France aux autorités et au peuple turcs dans la lutte contre le terrorisme.

3 - Libye - Déclaration de la France, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l’Union européenne (13 mars 2016)

Les ministres des affaires étrangères d’Allemagne, des États-Unis, de France, d’Italie, du Royaume-Uni et la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité saluent la déclaration des membres du dialogue politique libyen, réunis à Tunis les 10 et 11 mars 2016. L’Allemagne, les États-Unis, la France, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Union européenne expriment un soutien total au gouvernement d’unité nationale tel qu’il a été proposé par le conseil présidentiel et reconnaissent la déclaration du 23 février signé par la majorité des membres de la chambre des représentants, dans laquelle ils ont annoncé leur soutien au gouvernement d’unité nationale.
Ils entendent travailler étroitement avec le gouvernement d’unité nationale, seul gouvernement légitime en Libye. Ils continueront d’apporter un soutien total aux efforts de la MANUL en Libye et du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies et se tiendront aux côtés de ce gouvernement d’unité nationale.
Le conseil présidentiel libyen et le gouvernement d’unité nationale doivent intensifier leurs efforts pour assumer pleinement leur autorité afin de répondre aux attentes du peuple libyen, qui est épuisé par la crise. Le peuple libyen mérite la paix et la stabilité.
Le dialogue politique libyen a appelé le conseil présidentiel à se rendre à Tripoli et a exhorté toutes les institutions publiques, notamment les institutions financières, à faciliter un transfert immédiat et pacifique du pouvoir. Ce transfert doit être mis en œuvre dès que possible. Le gouvernement d’unité nationale doit rapidement assumer son juste rôle en assurant la seule supervision possible de toutes les institutions économiques et financières à Tripoli, qui doivent servir l’intérêt de tous les Libyens.
Comme le dialogue politique l’indique clairement, l’accord politique libyen est le seul cadre légitime pour mettre fin à la crise politique en Libye et au conflit militaire. Le cadre institutionnel prévu par l’accord politique libyen doit être rapidement mis en place, y compris à travers le plein établissement du conseil d’État.
Les ministres et la haute représentante rappellent aux individus dans les deux camps qui sapent le processus politique, l’établissement du gouvernement d’unité nationale et la mise en œuvre de l’accord de Skhirat, s’exposent à des sanctions.
L’unité politique et un gouvernement inclusif et fonctionnel est la seule voie pour mettre fin à l’instabilité, qui nourrit le développement du terrorisme en Libye. Les ministres et la haute représentante appellent toutes les parties libyennes et le peuple libyen à agir avec le sens des responsabilités en ce moment-clef pour le futur de leur pays en apportant tout le soutien nécessaire au gouvernement d’unité nationale et à son installation à Tripoli.

4 - Allemagne - Union européenne - Déplacement de M. Harlem Désir à Berlin (14 mars 2016)

M. Harlem Désir, secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes et secrétaire général pour la coopération franco-allemande, se rend à Berlin aujourd’hui pour participer à la conférence de la coalition interparlementaire pour la lutte contre l’antisémitisme. Il interviendra dans ce cadre au Bundestag, aux côtés de ministres et de parlementaires de quarante pays.

A l’occasion de ce déplacement, M. Harlem Désir s’entretiendra également avec M. Uwe Corsepius, conseiller chargé de l’Europe de la chancelière fédérale, avec lequel il évoquera nos relations bilatérales et les grands enjeux d’actualité, à la veille du conseil européen du 18 mars et à quelques semaines du prochain conseil des ministres franco-allemand : crise des réfugiés, relations du Royaume-Uni avec l’Union européenne et avenir de la zone euro. M. Harlem Désir aura enfin un échange sur les questions européennes avec deux économistes, M. Jörg Asmussen, ancien secrétaire d’État allemand chargé du travail et des affaires sociales et ancien membre du directoire de la banque centrale européenne, et M. Henrik Enderlein, directeur de l’institut Jacques Delors à Berlin.

5 - Francophonie - Semaine de la langue française et de la Francophonie (12-20 mars 2016)

La semaine de la langue française et de la Francophonie 2016 a lieu du 12 au 20 mars. Culminant le 20 mars avec la journée internationale de la Francophonie, elle permet aux francophones du monde entier de fêter notre langue dans sa diversité. La langue française est partagée par 274 millions de personnes dans le monde. Le français est la cinquième langue la plus parlée sur la planète mais la seule, avec l’anglais, à l’être sur les cinq continents.

Comme chaque année, le ministère des affaires étrangères et du développement international est très mobilisé. M. André Vallini, secrétaire d’État chargé du développement et à la Francophonie, se rendra le 16 mars au salon du Livre de Paris, dont la Corée du Sud est l’invité d’honneur et qui rend hommage à la littérature du Congo à travers les villes de Brazzaville et de Pointe Noire. Il visitera le 17 mars les locaux de TV5 Monde, réunira des anciens ministres de la Francophonie et assistera à la leçon inaugurale au Collège de France de l’écrivain franco-congolais, Alain Mabanckou. Il ouvrira enfin le 18 mars au Quai d’Orsay le quatrième championnat du monde de débat francophone.

A l’occasion de la journée internationale de la Francophonie le 20 mars, placée sous le thème du « pouvoir des mots », la ville de Nantes accueillera la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, Mme Michaëlle Jean, et le groupe des Ambassadeurs francophones pour une série de manifestations dédiées. M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, participera à cet événement.

Pour plus d’informations sur les très nombreuses manifestations organisées en France et dans le réseau culturel français : http://www.20mars.francophonie.org/

6 – Ukraine

Q - Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, a reçu dimanche 13 mars au Quai d’Orsay ses homologues allemand, américain, britannique, italien ainsi que Federica Mogherini, haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Ils ont évoqué notamment la situation en Ukraine. Est-ce que les participants ont discuté de la situation des prisonniers ukrainiens en Russie, en particulier de la pilote ukrainienne Nadia Savchenko, qui a déclaré une grève de la faim, alors que les autorités russes ne considèrent pas que les accords de Minsk s’appliquent à elle et à d’autres prisonniers ? Quelle solution efficace peut être trouvée dans ce contexte, compte tenu des partenaires européens et américains ?

R - Lors de la réunion ministérielle que M. Jean-Marc Ayrault a présidée le 13 mars, les participants ont fait le point sur l’application des accords de Minsk.

Comme vous le savez, la France appelle toutes les parties à poursuivre la libération des prisonniers, dont Mme Nadia Savtchenko, selon le principe agréé à Minsk de "tous contre tous".

7 - Turquie

Q - L’attentat d’Ankara d’hier a montré une fois de plus que la Turquie est un des pays les plus exposés au terrorisme. Estimez-vous que le niveau de la coopération entre l’Europe et la Turquie est suffisant pour contrer la menace terroriste ?

R - Les autorités françaises ont exprimé hier leur solidarité avec les autorités et le peuple turcs face au terrorisme.

A titre national comme en tant que membre de l’Union européenne, nous avons une coopération active avec la Turquie, y compris sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme.

JPEG

publie le 14/03/2016

haut de la page