Quai d’Orsay - Déclarations du porte-parole - 23 mai 2016 [en]

Au point de presse de ce jour, le porte-parole a relayé la déclaration du ministre et fait les déclarations suivantes :

1 - Sommet humanitaire mondial - Déclaration de M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international (Istanbul, 23-24 mai 2016)

Je salue la tenue du premier sommet humanitaire mondial à Istanbul les 23 et 24 mai. La délégation française y est conduite par Mme Ségolène Royal, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie. M. André Vallini, secrétaire d’Etat chargé du développement et de la Francophonie, participera notamment à des réunions sur l’initiative prise par M. Gordon Brown, que le secrétaire général des Nations unies a chargé de mettre en place un dispositif spécifique sur l’éducation en situation de crise.

Alors que les crises accroissent chaque jour les besoins humanitaires et que 60 millions de personnes dans le monde ont été contraintes de fuir leur foyer, ce sommet doit permettre à la communauté internationale de donner une nouvelle feuille de route à l’action internationale humanitaire. Il sera l’occasion de réaffirmer notre engagement en faveur de la protection des civils, de renforcer l’articulation entre aide humanitaire et développement, mais aussi de mieux répondre aux conséquences des catastrophes naturelles et du dérèglement climatique, dans le prolongement de notre mobilisation pour la COP21.

Aujourd’hui, 80% de l’action humanitaire intervient dans le contexte d’un conflit armé, situation qui touche de plus en plus de civils et en particulier des enfants. La France est mobilisée, sur le terrain et dans les enceintes internationales, pour assurer le respect du droit international humanitaire et de la protection des civils. C’est à cette fin que je présiderai le 10 juin à New York un débat public au conseil de sécurité des Nations unies sur la protection des civils dans les opérations de maintien de la paix. La France organisera aussi, en 2017, une conférence internationale pour promouvoir la protection des enfants dans les conflits armés, dix ans après l’adoption des "Principes et engagements de Paris".

2 - Ukraine - Rencontre de M. Jean-Marc Ayrault avec son homologue (Paris, 24 mai 2016)

M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, recevra le 24 mai son homologue ukrainien, M. Pavlo Klimkine.

Les discussions porteront sur la mise en œuvre des accords de Minsk, le développement des relations bilatérales et les relations entre l’Union européenne et l’Ukraine.

3 - Suède - Entretien d’Harlem Désir avec Hans Dahlgren (Paris, 23 mai 2016)

Harlem Désir, secrétaire d’État chargé des affaires européennes, recevra aujourd’hui M. Hans Dahlgren, secrétaire d’État suédois aux affaires étrangères et européennes.

Ils échangeront sur le développement de nos relations bilatérales ainsi que sur les principaux sujets de l’actualité européenne, en particulier la crise des réfugiés, la lutte contre le terrorisme et la poursuite de l’intégration européenne, y compris dans sa dimension sociale.

Ils se rendront à la cité internationale universitaire de Paris, où ils discuteront avec de jeunes étudiants de la mobilité et l’insertion professionnelle des jeunes en Europe.

4 - Union européenne - Participation de M. Désir à un débat sur l’Europe (Bruxelles, 23 mai 2016)

M. Harlem Désir, secrétaire d’État chargé des affaires européennes, participe aujourd’hui à la "Maison des régions" à Bruxelles à un débat public avec ses homologues allemand et italien Michael Roth et Sandro Gozi sur le thème "Construire des ponts et non des murs : trois regards sur l’Europe".

La "Maison des régions" regroupe depuis 2013 l’Aquitaine pour la France, le Land de Hesse pour l’Allemagne, la région Émilie-Romagne pour l’Italie et la région Wielkopolska pour la Pologne. Elle accueille pour la première fois trois responsables ministériels chargés des affaires européennes pour un regard croisé sur l’actualité.

5 - Diplomatie économique - Réunion du conseil stratégique de l’export sous la présidence de M. Matthias Fekl (Paris, 23 mai 2016)

M. Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, a présidé aujourd’hui au Quai d’Orsay la sixième réunion du conseil stratégique de l’export, en présence de l’ensemble des acteurs de l’internationalisation des entreprises françaises.

Cette réunion a permis en particulier de travailler sur deux thèmes d’actualité :
- les conséquences de la mise en place au 1er mai 2016 du nouveau code des douanes de l’Union européenne ;
- les enjeux internationaux de la ville durable autour d’une présentation de M. Gérard Wolf, fédérateur de la famille prioritaire à l’export.

Les participants ont également préparé le deuxième "forum des PME à l’international", qui se tiendra le 14 juin en présence de 400 chefs d’entreprise.

6 - Syrie - Bombardements et victimes civiles

En Syrie, les violences et les attaques exposent les populations civiles à des violation du droit international humanitaire.

Les attentats aux voitures piégées commis aujourd’hui par Daech à Tartous, qui auraient fait plus de 100 morts, sont odieux.

La France condamne également les bombardements par le régime contre les populations civiles et les infrastructures médicales. La poursuite de son offensive sur Alep avec l’appui de ses alliés et son blocage systématique de l’aide humanitaire, en violation des engagements pris à Vienne le 17 mai, sont inacceptables.

La France appelle au respect immédiat de la cessation des hostilités et au libre accès de l’aide humanitaire. La violence doit cesser pour que les négociations inter-syriennes puissent reprendre en vue de mettre en œuvre la transition politique, comme l’a rappelé M. Ban Ki-moon à Doha. Toute la communauté internationale, à commencer par les soutiens du régime, doit se mobiliser pour que les engagements de Vienne et les résolutions du conseil de sécurité des Nations unies, soient pleinement respectés.

7 - Soudan - Expulsion du responsable du bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies

La France est préoccupée par l’annonce de l’expulsion du responsable du bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies au Soudan (BCAH/OCHA). Il s’agit de la quatrième expulsion d’un haut fonctionnaire des Nations unies dans ce pays en deux ans. Ces expulsions mettent en péril l’action des Nations unies au Soudan et en particulier le travail humanitaire sur le terrain.

La France réitère son soutien à l’action des Nations unies au Soudan et à la mission conjointe des Nations unies et de l’Union africaine au Darfour. Elle appelle les autorités soudanaises à coopérer pleinement avec elles.

8 - Yemen - Attentat à Aden (23 mai 2016)

La France condamne l’attentat qui vient de frapper Aden et a fait plusieurs dizaines de victimes.

Nous adressons nos condoléances aux familles des victimes et exprimons notre solidarité au Yemen dans sa lutte contre le terrorisme.

Alors que des négociations se déroulent aujourd’hui à Koweit, il est urgent de parvenir à une solution politique qui permette au pays de retrouver la paix, la stabilité et le développement économique.

9 - Thaïlande - Incendie dans un internat (22 mai 2016)

La France présente ses condoléances aux familles des victimes décédées dans l’incendie dramatique survenu dans la nuit du 21 au 22 mai dans un internat de jeunes filles du Nord de la Thaïlande.

Nous nous tenons aux côtés du peuple thaïlandais dans cette épreuve.

10 - Santé - Contribution de la France à l’amélioration de la santé des femmes (23 mai 2016)

A l’occasion de la journée internationale de lutte contre les fistules obstétricales, la France rappelle qu’elle participe activement à ce combat. 50 000 à 100 000 femmes en souffrent chaque année, soit au total plus de 2 millions de cas non traités dans le monde.

En 2016, nous porterons une attention particulière à la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes, à la nutrition et au renforcement des systèmes de santé. La France financera à hauteur de 10 millions d’euros le Fonds Muskoka, programme conjoint mis en œuvre par quatre agences des Nations unies (OMS, FNUAP, ONU-FEMMES, UNICEF).

Sur la période 2011-2015, le financement du fonds à hauteur de 91,25 millions d’euros a déjà permis de renforcer, dans dix pays d’Afrique francophone centrale et occidentale, l’accès aux soins obstétricaux de qualité ainsi que la prévention des grossesses précoces et des pratiques traditionnelles néfastes pour la santé des femmes.

publie le 23/05/2016

haut de la page