Réception des acteurs du projet La Main à la Pâte (LAMAP) [en] [en]

Pour promouvoir le projet La Main à la Pâte (LAMAP) en Afrique du Sud et délivrer des certificats aux enseignants et aux formateurs , l’ambassade de France et l’Académie des sciences sud-africaine (ASSAF) ont organisé une réception à la résidence de France, le 16 Octobre 2014.

JPEG - 527.5 ko
L’ambassadrice remet un certificat à Ndivhuwo Tshidane, professeur à l’école primaire Glenstantia (Pretoria).

En plus de la présence des acteurs du projet (Formateurs français de l’association LAMAP, Assaf, enseignants des écoles, professeurs de l’université de Pretoria, ministère de l’éducation de la province du Gauteng), l’événement a réuni des invités du ministère national de l’éducation, le ministère de la Science et de la Technologie et des représentants des autres gouvernements provinciaux.

JPEG - 570.6 ko
L’ambassadrice et Prof Himla Soodyall de l’ASSAf.

LAMAP est un modèle français d’enseignement des sciences fondé sur l’investigation. Cette approche vise à améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage des sciences.
Les enfants sont encouragés à étudier les sciences par l’expérimentation et en posant des questions plutôt que de recevoir un enseignement vertical traditionnel. Son avantage est qu’elle développe le langage, les compétences scientifiques et l’esprit critique des élèves d’une manière intégrée et à un âge précoce. Il y a un fort accent sur le raisonnement et l’explication, à la fois verbalement et par écrit.

JPEG

Les avantages d’enseigner ces compétences aux enfants dès leur plus jeune âge sont énormes, non seulement parce qu’ils ont un meilleur accès à des carrières scientifiques, mais aussi parce qu’ils sont mieux équipés pour participer pleinement et de façon critique en tant que citoyens d’un pays démocratique.

LAMAP est une initiative de l’Académie des sciences française et a été progressivement mise en œuvre dans l’enseignement primaire français depuis 1996. Son succès a été immédiat et LAMAP a été officiellement incorporée dans les programmes nationaux en 2002. Elle est maintenant étendue au cycle secondaire. A l’étranger, l’académie des sciences a établi des partenariats avec une cinquantaine de pays à travers le monde pour la mise en œuvre de LAMAP.

JPEG - 545.5 ko
Enseignants et Formateurs de LAMAP ont reçu leur certificat des mains de l’ambassadrice.

L’Académie des sciences d’Afrique du Sud (ASSAf), en partenariat avec son homologue française, l’ambassade et la fondation LAMAP, et avec le soutien des ministères Nationaux et Provinciaux de l’éducation, ont inauguré en 2012 une phase pilote de mise en œuvre de LAMAP. Elle concerne la 4ème année d’école primaire, dans une dizaine d’écoles de la région de Pretoria représentatives de la diversité nationale.
Le Lancement du Projet et la première formation de Formateurs sud - africains ont eu lieu en Novembre 2012 dans Le cadre de la saison de la France en Afrique du Sud.

JPEG

La troisième et dernière session de formation qui sera menée par des formateurs français, a eu lieu du 13 au 17 Octobre 2014 Lyttleton école primaire (Centurion. La phase pilote sera évalué au cours de cette session, l’objectif étant de généraliser le programme à toutes les écoles et les provinces à partir de 2015.

En savoir plus : http://www.fondation-lamap.org/

publie le 11/11/2014

haut de la page