Remise à la ville de Saint-Quentin (Haute Picardie) par une habitante du Cap d’un mouchoir brodé « Saint Quentin/1917 » : précieux témoignage de la Grande Guerre. [en]

JPEG

La direction du patrimoine de la ville de Saint-Quentin en Haute Picardie s’apprête à recevoir un mouchoir brodé « Saint-Quentin/1917 » suite à la démarche de Mme Charlotte Masher, ressortissante allemande résidente au Cap (Afrique du Sud), auprès du Consulat général de France au Cap.

Charlotte Masher, née en 1928 en Allemagne, réside en Afrique du Sud depuis 1954. Agée de 88 ans, elle a pris ses dispositions pour entrer en début d’année 2017 dans une maison de retraite et craignait qu’un souvenir datant de la Première Guerre mondiale, qu’elle tenait de son père, ne soit perdu lors du déménagement…
Il s’agit d’un mouchoir que son père – Franz Lechner né à Munich le 24 décembre 1879 – lui avait remis en 1944 alors qu’âgée de 16 ans, elle s’apprêtait à occuper son premier emploi au bureau télégraphique de Munich. Il y avait alors de violents bombardements, de jour comme de nuit, et ce cadeau de son père était destiné à lui porter chance.
Il l’avait rapporté de France, où il avait servi pendant le premier conflit mondial.
Bien que son père ne lui ait jamais relaté de souvenirs de guerre, Charlotte Masher suppose que ce mouchoir aurait pu lui être remis par un soldat français, peut-être au cours d’une trêve survenue lors des combats.

La Direction du Patrimoine de la ville de Saint-Quentin a manifesté son intérêt pour cet objet, qui évoque des heures tragiques de l’histoire de la municipalité. En effet, la ville fut occupée par l’armée allemande d’août 1914 à octobre 1918, et les 42 000 habitants furent expulsés en mars 1917.

Le Consulat de France au Cap a recueilli le mouchoir lors d’une entrevue avec Mme Charlotte Masher et souhaite exprimer la profonde gratitude et la vive émotion que ce geste suscite.

publie le 28/09/2016

haut de la page